Choisir son VTC électrique : les paramètres à prendre en compte avant l’achat

Depuis quelques années en France, l’engouement pour les VAEs (vélo à assistance électrique) ne cesse de croitre. Au regard de ces multiples avantages, le vélo électrique est devenu un mode de transport privilégié des Français ; ce qui incite les constructeurs à démultiplier leurs offres en proposant des vélos électriques trekking, vélo cargo à assistance électrique, VAE de ville, vélo de route électrique pour les passionnés de la pratique sportive, etc. Cette grande diversité des vélos à assistance électrique ne facilite pas le choix. Cependant, quels sont les critères à prendre en compte pour choisir son vélo électrique ?

Avoir un vélo électrique permet de rouler sur pratiquement tous les types de route. Il présente de multiples avantages. Mais, le choix d’un VAE qui correspond à vos besoins particuliers dépend de certains points qu’il est essentiel de comprendre.

Choix de son vélo électrique en fonction de votre utilisation

choisir un VTC électrique

Sans définir en amont vos réelles motivations à utiliser un vélo électrique, il serait risqué d’investir dans l’acquisition d’un cycle à assistance électrique. Ainsi, lorsque vous vous rendez en magasin pour acheter un vélo, le vendeur doit absolument prendre le temps de cerner votre profil avant de vous présenter les différentes gammes de vélos électriques au risque d’omettre des éléments indispensables.

En général, il est déconseillé de choisir un type de vélo électrique « multifonctions ». En effet, avoir un bon tout suspendu n’est pas forcément un bon vélo électrique. Ainsi, lorsque vous devez acheter un VAE, vous devez vous poser la question de savoir l’utilisation exacte qui en sera faite. La réponse à cette question vous permettra de déterminer lequel des vélos électriques choisir parmi les nombreux modèles existants.

Si vous définissez l’utilisation que vous ferez de votre vélo électrique, il faudra maintenant identifier le type de parcours et les caractéristiques intrinsèques (distance, relief), les préférences de posture du conducteur (relax, dynamique, sportive), les besoins en matière d’équipements, les préférences de marque et de design.

Une fois que vous aurez obtenu des réponses à ces questions, vous pourrez maintenant approfondir le choix de votre vélo électrique en accordant un prix au type de motorisation, la capacité de la batterie, le type de transmission, le mode de freinage et la pneumatique.

Bon à savoir !

Pour bénéficier de votre vélo électrique sur une longue durée, il est primordial de tester le cycle sur votre parcours type. Ainsi, vous saurez effectivement qu’il répond à toutes vos attentes. Vous aurez ainsi l’occasion de constater les éventuelles limites au vélo choisi.

Choix de son vélo en fonction de la marque

Pour beaucoup de personnes choisissent leur vélo électrique parce qu’elles ont une certaine affinité avec une marque donnée. La raison est évidente, car il est important de choisir une marque ayant fait ses preuves en termes de qualité, de durabilité et de longévité de la marque.

Lorsque vous choisissez un vélo électrique, il est indispensable que vous bénéficiiez d’un SAV (service après-vente) de qualité et que les pièces du cycle soient disponibles dès que vous en avez besoin. De nombreuses grandes marques ont fait leurs preuves telles que Décathlon. Par ailleurs, il existe des marques qui se dédient à un segment particulier en proposant des modèles à assistance électrique dans leur gamme. Ainsi, vous avez des fabricants spécialisés sur les vélos pliants, les vélos cargo, etc.

Quel type de batterie choisir pour son vélo électrique ?

À la base, le plomb et le nickel hydrure métallique étaient les principaux éléments de la batterie. Aujourd’hui, la plupart des marques ont fait l’option du lithium-ion qui est un matériau qui s’est imposé dans l’univers des batteries rechargeables, y compris pour les vélos électriques.

Toutes les batteries des vélos électriques sont caractérisées par leur capacité qui s’exprime en wattheures (Wh). En général, les valeurs sont comprises entre 300 et 600 Wh. Lorsque la capacité de la batterie est grande, cela signifie qu’elle offre une autonomie plus élevée.

En plus de cette valeur, vous trouverez une autre valeur en ampères-heures (Ah) suivie d’une autre en volts (V). Le produit de ces valeurs permet d’obtenir la capacité en wattheures. Par ailleurs, le chiffre en volts correspond au tonus de l’assistance, mais vous constaterez sur la plupart des batteries 36 V. Pour des chemins courts, une batterie de 8 Ah est largement suffisante.

Il est donc important de bien choisir la capacité de votre batterie, car vous risquez de débourser une somme conséquente pour changer une nouvelle batterie juste après quelques mois d’usage.

Bon à savoir !

La batterie peut se situer à l’avant ou à l’arrière du tube de selle, sous le porte-bagages ou dans le cadre. Vérifiez simplement que l’enlever et la replacer est un geste simple et rapide, car vous allez le répéter souvent. Pour certaines de leurs gammes, des marques ont fait le choix de batteries non amovibles. Si vous optez pour ce système, assurez-vous de pouvoir effectuer la recharge dans de bonnes conditions.

La motorisation idéale pour son vélo électrique

Choisir le type de moteur pour son vélo électrique n’est pas chose aisée. Lorsque vous souhaitez acheter un vélo à assistance électrique, le premier élément d’appréciation est l’emplacement du moteur.

Le moteur d’un vélo électrique peut être situé : au niveau de la roue avant (moteur roue avant), au niveau de la roue arrière (moteur roue arrière) ou au niveau du pédalier (moteur pédalier).

Outre cet aspect, notez que chaque motorisation offre des sensations différentes (sensations de poussée ou bien accompagnement au pédalage progressif et fluide). Vous devez les comparer à travers une simulation réelle. Aujourd’hui, on peut toutefois observer une véritable généralisation du moteur pédalier avec de multiples capteurs : capteur de couple, de cadence ou de vitesse.

moteur bosch

Le choix d’un moteur équivaut au choix de l’élément qui délivrera la vitesse de l’engin. En France, la puissance des vélos électrique est réglementée par la loi (250 W). En effet, au-dessus de 250W un vélo électrique est considéré au niveau de la loi comme un cyclomoteur. Aussi appelé Speedbike, celui-ci doit donc être immatriculé et assuré. On perd alors tout l’intérêt de simplicité d’utilisation du vélo à assistance électrique. De même, la loi fixe une autre contrainte relative à la vitesse maximale du vélo électrique. Cette vitesse est fixée à 25 km/h au maximum. L’assistance électrique est coupée automatiquement dès que cette vitesse est atteinte. Toutefois, il est possible de débrider les vtt électriques afin de dépasser les 25 km/h fixés par la loi pour aller à 45 km h, mais vous ne pouvez dans ce cas, utiliser votre vélo sur une voie privée. Selon le code de la route, les usagers peuvent donc emprunter les pistes cyclables et n'ont pas l'obligation de porter un casque vélo, même s'il est plus prudent de s'en équiper.

La position du moteur

Il existe 3 options sur ce critère suivant la position du moteur sur le vélo. La position du moteur est en fonction de votre ressenti.

Si le moteur est logé dans la roue avant, vous aurez une sensation de conduite très linéaire. Durant la conduite, vous aurez l’impression d’être poussé par quelqu’un dans le dos.

Si le moteur est situé dans la roue arrière, vous aurez plus de stabilité et une bonne adhérence sur les terrains difficiles.

Pour les moteurs situés dans le pédalier, vous bénéficiez d’une accélération plus fluide qui accompagne votre coup de pédale. Si vous souhaitez installer un kit de conversion vélo électrique afin de donner à votre ancien vélo de ville classique ou vélo de route une assistance électrique, c’est vers ce dernier type de moteur qu’il faut se tourner. En résumé, les moteurs pédaliers vous rapprocheront du ressenti d'un vrai pédalage avec un vélo classique mais avec une puissance décuplée grâce au moteur, pour pouvoir affronter toutes les typologies de terrains avec facilité.

De quel mode d’assistance électrique avez-vous besoin ?

Il existe différents types d’assistance électrique. Il faut répartir les VAE en deux catégories : les vélos ayant une assistance « tout ou rien » et les vélos avec une assistance progressive.

Lorsque votre vélo a une assistance électrique tout ou rien, vous avez une assistance dès le démarrage jusqu’à l’arrêt du pédalage. Sur ce modèle de tout chemin, l’assistance et le moteur sont situés au niveau de la roue. Il s’agit du modèle de vélo tout chemin le plus apprécié, car il permet de fournir un effort moindre.

Quant à l’assistance progressive, elle est générée par le moteur. Ici, le moteur est situé dans le pédalier qui est généralement couplé à un capteur de force. Le capteur de force délivre l’assistance en fonction de l’intensité de l’effort déployé. Par conséquent, l’assistance sera élevée lorsque vous appuyez sur la pédale.

Bon à savoir !

Attention cependant, chaque changement de vitesse suspend très brièvement l'assistance.

La taille de votre vélo électrique

Généralement, les marques expriment la taille du cadre soit en chiffre, soit en lettres (S, M, L, XL).

À l’instar des fabricants de textile, chaque marque de vélos électriques dispose de sa propre classification. Pour identifier votre taille, il est conseillé de suivre les conseils du vendeur qui déterminera la taille du vélo électrique qui vous conviendra le mieux. Lorsque la taille est bien choisie, vous roulerez confortablement, en sécurité et sans aucun risque de douleurs au niveau des points sensibles.

Quels freins choisir ?

Pour les vélos électriques roulant jusqu’à 25 km/h et affichant un poids inférieur à 25 kg, il est indispensable d’avoir un bon système de freinage.

vtc électrique photo ville

Il existe 4 types de freins sur les VAE : les mécaniques à patins (V-Brake), les mécaniques à disques, les hydrauliques à patins et les hydrauliques à disques (les freins à disque). Chacun d’eux présente des caractéristiques qui lui sont propres.

Le prix du VAE

Un autre critère de choix important reste le prix. Avant de faire vos recherches de modèles de VTC électrique, déterminez votre budget pour choisir votre vélo en fonction.

Si vous disposer d'un budget serré et que vous avez déjà un vélo standard, sachez qu'il existe des kits de conversion pour transformer votre vélo actuel en vélo électrique. Aussi, n'hésitez pas à regarder du côté des VTCs électriques d'occasion.

En conclusion, le choix d’un VTC électrique dépend de plusieurs facteurs déterminants pour une utilisation domicile travail par exemple ou faire de longues distances sans se fatiguer. Ces critères sont essentiels et attestent de la qualité du vélo, de sa durabilité et de sa longévité. Quel que soit le vélo que vous aurez choisi, assurez-vous qu’il répond à vos attentes et vous offre le confort d’usage indispensable. Dans certaines villes françaises, il est possible de bénéficier des aides à l’achat d’un vélo électrique. Cependant, acheter un vélo électrique bas de gamme chez un revendeur peu scrupuleux peut vous amener à perdre la mise initiale, tandis qu'un vélo de qualité conserve sa valeur dans le temps et pourra être revendu pour un bon prix.

Laisser un commentaire